Retour au blog

Les chiffres clés de la Logistique en France !

Le marché de la logistique est complexe et regroupe de multiples composants.

Voyons ensemble la définition, qui nous permettra de bien appréhender dans sa globalité nos sujets.

Une des définitions qui caractérise de la manière la plus simple est celle de l’ASLOG, qui définit la logistique comme « l’art et la manière de mettre à disposition un produit donné au bon moment, au bon endroit, au moindre coût et avec la meilleur qualité ».

Nous parlons alors d’un marché regroupant un ensemble d’opérations physiques (organisationnels, administratifs et gestion) qui consiste à gérer et à coordonner tout ce qui concerne le transport et le stockage de produits.

Les actions sont variées et couvrent :

  • L’achat avec la gestion des fournisseurs,
  • L’entreposage avec la gestion de stock et de l’activité au sein d’un entrepôt,
  • Le transport avec la distribution via la livraison, vers le client final ou point de vente.

Ce secteur d’activité est l’un des plus dynamiques en France et regroupe environ 2 millions d’emplois. Il occupe une place primordiale au sein d’une organisation.

Logistique en France

6ème place mondiale

La France est le 6ème marché logistique à l’échelle mondiale et le 2ème en Europe.

78 millions de mètres carrés d’entrepôts

Ce chiffre représente la totalité des surfaces d’entrepôts en France. Ils sont souvent concentrés dans des bassins d’emplois dit « logistiques compatibles », car il y a des implantations stratégiques, au carrefour d’axes routiers, ferroviaires, aériens … et avec des coûts de loyers absorbables.

1,9 million d’emplois

Près de 1,9 million de personnes travaillent dans le secteur de la logistique. Parmi ces emplois, le supply chain managers est le poste le plus recherché et représente 10% du total des emplois dans ce secteur.

Ces dernières années la logistique a connu d’importantes évolutions technologiques à tous les niveaux, avec une recherche d’optimisation des flux tout en maitrisant les coûts.

Celles-ci sont au service des entrepôts avec les outils informatiques ((WMS, tracking, ERP, digitalisation des informations et des process, etc..) mais aussi avec une adaptation et améliorations des conditions de travail (nouvelles techniques de préparation de commandes, optimisation et fluidifications des parcours, la prise en compte de la sécurité etc…)


20% d’effectif féminin

On retrouve 20% de femmes qui occupent un emploi dans ce secteur. Tant à des fonctions « supports » qu’à des fonctions « productions », qui aujourd’hui sont parfaitement accessibles aux femmes.

Et l’avenir dans tout ca ? 

D’ici 2025, environ 500 000 emplois seront à pourvoir dans le secteur de la logistique.

Cela concerne tous les profils : caristes, développeur web, chauffeurs, préparateurs de commandes, data scientists, experts IA, techniciens de maintenance, manutentionnaire, chefs d’équipe etc….

La raison ? 

L’augmentation fulgurante de l’ e-commerce pousse la logistique vers l’international. De ce fait, les produits seront livrés dans le monde entier et les types de transports seront « mixés » (aérien, maritime, ferroviaire, routier).

Les problématiques RH rencontrées dans la logistique

Ci-dessous figure des exemples de difficulté de recrutement ainsi que des pistes de réflexions pouvant être mise en place.

L’image du secteur

1) Victime de certaines dérives métiers et affaires médiatiques

  • Monter des opérations de communications travaillant l’attractivité du secteur et marque employeur

2) Mal connu et reconnu des candidats,

  • Organiser des opérations de communications « pédagogiques » et « informatives » sur les métiers, les perspectives d’évolutions et parcours professionnels
  • Développer plus de formations et accompagnement aux parcours professionnels des candidats.
    • Aux implantations et à la concentration géographique des acteurs de la logistique au même endroit, entrainant par voie de conséquence une concurrence RH accrue, qui est devenu une réalité du quotidien
  • Travailler l’attractivité candidat, les grilles salariales et la marque employeur.
    • A une logique inhérente au marché (faisant appel à toujours plus de sous-traitance) donc en quête de rentabilité, de maximisation de la performance et de report des responsabilités en chaine ; le tout induit des exigences de productivité et de pression très fortes
  • Revoir le management des équipes, avec des logiques les mises en place de formations managers plus adaptées.
    • Aux conditions de travail et de pénibilité à certains postes, qui peuvent poser question
  • Développer plus d’initiatives engageant les salariés, type échauffement, bien-être au travail etc…

Et bien d’autres, …


Vous souhaitez recruter ou travailler dans la logistique ?

Les équipes CRIT auront le plaisir de vous accompagner dans vos projets !



Vous recherchez du travail ?

Vous cherchez à recruter ?

Dans la même thématique

Laisser votre commentaire